Les procédés d’impression numérique – partie I

Comment fonctionne l’impression numérique ?

Il existe une grande quantité de procédés d’impression numérique. Le choix de la technique à utiliser va avant tout dépendre des caractéristiques de votre projet.

Par exemple, pour une opération de promotionnelle multi-supports (papier, textile, plastique…), l’impression numérique par jet d’encre constitue le procédé le plus performant. En revanche, pour imprimer des flyers publicitaires noir&blanc rapidement et en grande quantité, l’impression par magnétographie sera plus appropriée.

Pour vous aider à vous y retrouver, vous trouverez ci-dessous les fiches techniques des principaux procédés d’impression.

Impression numérique par jet d’encre : un large choix de supports

Utilisation

L’impression numérique par jet d’encre est un des procédés les plus utilisés actuellement. Cette technique présente des avantages significatifs :

  • Imprime des supports très variés : textile, papier, adhésif, bâches, plastique, verre…
  • Grande qualité d’impression, rendu des couleurs incomparable
  • Incontournable pour tous les grands formats

Fonctionnement

Par pression mécanique ou thermique, un réservoir d’encre liquide est comprimé de façon à obtenir l’évacuation d’une goutte d’encre ou d’un jet continu.

Le “goutte à goutte” est idéal pour les impressions de grande qualité, même si ce procédé ralentit un peu la vitesse d’impression.

Le flux continu d’encre est en revanche à privilégier pour les impressions rapides qui ne nécessitent pas un rendu qualitatif irréprochable.

Impression numérique par magnétographie : la rapidité d’impression

Utilisation

C’est un procédé d’impression particulièrement rapide. Une presse peut imprimer jusqu’à 800 pages au format A4 par minute !

Jusqu’à présent, cette technique était surtout utilisée pour les impressions monochromes mais les progrès technologiques ont permis de développer des presses en quadrichromie.

A lire :  Définition de l'impression numérique

Fonctionnement

Un réseau d’électro-aimants produit temporairement une image magnétique sur un cylindre mécanique. L’image est ensuite révélée au moyen d’un toner (composé d’une poudre magnétique), puis transférée sur papier. Ensuite, lorsque les résidus du toner sont enlevés du cylindre, il est démagnétisé et le cycle d’impression peut recommencer.

Florent

Florent

Salut ! Bienvenue à vous sur Imprimerie Dumont, un blog consacré au textile !! Je suis Florent, passionné depuis maintenant plus de 10 ans.

Revenir en haut de page